Accueil / Art et culture / Transferts culturels / Etudes modernes / Des étrangers à la cour. Les artistes et les (...)

Des étrangers à la cour. Les artistes et les échanges culturels en Europe au temps du gothique international

Sophie Cassagnes-Brouquet

Cassagnes-Brouquet, Sophie, "Des étrangers à la cour. Les artistes et les échanges culturels en Europe au temps du gothique international", dans L’étranger au Moyen Âge. Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public, 30e congrès, Göttingen, 1999, pp. 165-177.

Extrait du texte

Au tournant du XIVe siècle se développe en Europe un style que les historiens d’art ont désigné sous les termes de « style 1400 » ou encore de « gothique international. » Tous s’accordent à y reconnaître un art profondément marqué par l’influence des cours princières européennes, en particulier de celle de Paris qui agit comme un point de rencontre culturel de premier ordre. Cependant, le gothique international fleurit aussi bien à Prague qu’à Londres, Milan, Bourges ou Dijon. Il s’est élaboré grâce à la fusion de traditions italiennes, en particulier siennoises, franco-flamandes et germaniques. Ce style raffiné qui a laissé de nombreux chefs d’œuvre dans la peinture et l’enluminure, mais aussi dans la sculpture et l’architecture, n’est pas le fruit du hasard, sa naissance a été facilitée par la mobilité extrême des artistes et de leurs œuvres.

Lire la suite (Persée)