Accueil / Histoire et fonction / Patronage et faveur / Etudes modernes / Pouvoir et vie de cour dans la France du XVe (...)

Pouvoir et vie de cour dans la France du XVe siècle : les mignons

Philippe Contamine

Contamine, Philippe, "Pouvoir et vie de cour dans la France du XVe siècle : les mignons", dans Comptes-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 138e année, n° 2, 1994. pp. 541-554.

Extrait du texte

Le regain d’intérêt que suscite depuis plusieurs années déjà l’histoire politique auprès des historiens comme auprès de leur public repose en grande partie sur le renouvellement des approches et, plus ambitieusement, des problématiques, l’idée étant, d’une manière générale, de dépasser le simple récit pour dégager et définir sinon des structures du moins des concepts opératoires. En l’occurrence, l’évocation de la présence et du rôle des mignons dans la France nobiliaire et monarchique du XVe siècle répond à une double préoccupation : 1 ° mieux connaître la cour, les milieux palatins, en tant que phénomène social et culturel majeur ; 2° explorer les cheminements, parfois mystérieux, et les mécanismes, souvent complexes et inattendus, qui aboutissaient à l’exercice réel du pouvoir et conditionnaient la prise de décision. Autant dire que le propos prétend, à l’intérieur de l’époque et de l’espace envisagés, se situer dans la mouvance des recherches menées tant par les sociologues du pouvoir que par les politologues.

Lire la suite (Persée)