Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Filles de roy de France. Princesses royales, (...)

Filles de roy de France. Princesses royales, mémoire de saint Louis et conscience dynastique (de 1270 à la fin du XIVe siècle)

Anne-Hélène Allirot

A.-H. Allirot, Filles de roy de France. Princesses royales, mémoire de saint Louis et conscience dynastique (de 1270 à la fin du XIVe siècle), Turnhout, Brepols, 2011. 630 p., 55 ill., ISBN : 978-2-503-53594-4.

Voici une histoire du sang royal au féminin. De 1270 à la fin du XIVe siècle, le statut des princesses royales en France est en cours de normalisation. Les filles du roi sont progressivement exclues du trône, des apanages et de la pairie. Mais la canonisation de Louis IX et la valorisation du lignage royal renforcent leur prestige. Elles obtiennent, sinon un patrimoine, du moins un rang spécifique et la reconnaissance d’une qualité. Elles ont aussi un rôle important dans la construction de la mémoire de saint Louis et dans la diffusion de son culte. Au cours de cette période, la conscience dynastique passe par une célébration des rois défunts, mais aussi de leurs parents, hommes et femmes. C’est un domaine dans lequel la présence féminine est acceptée aux côtés de celle des princes, du fait des liens étroits entre les parentes du roi et le sacré.

Annonce sur le site de l’éditeur et commande