Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / L’étonnante destinée d’un édifice provisoire : la (...)

L’étonnante destinée d’un édifice provisoire : la chapelle royale de Versailles entre 1682 et 1710

Alexandre Maral

Maral, Alexandre, "L’étonnante destinée d’un édifice provisoire : la chapelle royale de Versailles entre 1682 et 1710", dans In Situ, revue des patrimoines, 2004, n°1, URL : http://www.insitu.culture.fr/article.xsp?numero=1&id_article=am001-833

Extrait de l’article

N’en déplaise aux amateurs de Versailles avant tout sensibles à l’harmonie et à la grandeur d’un palais qui leur semble issu d’un bloc de la royale pensée d’un génie architecte et ordonnateur de sa propre gloire, Louis XIV n’a connu que les cinq dernières années de son règne, les plus terribles sur le plan politique et diplomatique, mais aussi dans le domaine de la vie de cour, la grande chapelle royale qui proclame de haut la grandeur et la gloire de Dieu.

Lire la suite (culture.fr)