Accueil / Art et culture / Transferts culturels / Etudes modernes / Diversité des Lumières

Diversité des Lumières

Roland Mortier

Roland Mortier, "Diversité des Lumières", dans MORTIER Roland, HASQUIN Hervé, éds. : "Unité et diversité de l’empire des Hasbourg à la fin du XVIIIe siècle" in Etudes sur le XVIIIè siècle, Volume XV, Editions de l’Université de Bruxelles, 1988.

Extrait de l’article

Devant un public de culture française, il suffit de prononcer le mot « Lumières
 » pour déclencher une série d’associations qui varient selon les goûts
et les formations. Les uns songeront à Voltaire, à Rousseau (même si les
philosophes ne le tenaient pas pour un des leurs), à Montesquieu, à Diderot
et à l’Encyclopédie. D’autres songeront à Watteau, à Boucher, à Fragonard,
voire à David. D’autres encore évoqueront, d’un air entendu, les petits
romanciers libertins, Vivant Denon, ou les Mémoires de Casanova. C’est
que le XVIIIe siècle, s’il est le siècle de la philosophie critique et de la raison,
reste aussi dans l’imaginaire culturel le siècle de l’élégance, des salons et de
la femme (image que les Goncourt ont imposée en même temps qu’ils
réhabilitaient l’époque).

(...)

Comme il s’agit d’un monde moins connu chez nous, c’est aux autres lumières européennes que je m’arrêterai surtout,
en m’excusant de m’en tenir forcément à un petit nombre de traits spécifiques.

Lire la suite (document pdf, Digithèque des éditions de l’Université de Bruxelles)