Accueil / Histoire et fonction / Politique, guerre et justice / Etudes modernes / L’essor et l’échec de la Ligue à Tours (1576-1589)

L’essor et l’échec de la Ligue à Tours (1576-1589)

François Caillou

Caillou, François, « L’essor et l’échec de la Ligue à Tours (1576-1589) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 115-4, 2008, 31-53.

Résumé de l’article

En 1589, la ville de Tours devient par la volonté d’Henri III la capitale du royaume de France, ravagé par la guerre civile. Jusqu’en 1594, elle sert de base arrière à Henri IV et de refuge à tous les adversaires de la Ligue. Pourtant, un puissant mouvement ligueur s’y est développé depuis 1584. Au cours de l’année 1589, les ligueurs tentent à trois reprises de se rendre maîtres de la ville, sans y parvenir. Que sait-on des trois complots organisés par les partisans tourangeaux du duc de Mayenne ? Comment expliquer leur échec ? Il importe aussi de s’interroger sur les caractéristiques de ce mouvement et sur ses principaux acteurs.

Lire la suite (Revues.org)