Home / History and function / Politics, war and justice / Modern studies / Le commandement des armées et ses enjeux sous (...)

Le commandement des armées et ses enjeux sous Louis XIV

Bertrand Fonck

Fonck, Bertrand, « Le commandement des armées et ses enjeux sous Louis XIV », Revue historique des armées, 263, 2011, p. 17-27.

Résumé de l’article

Si les plus connus parmi les généraux de Louis XIV ont trouvé leur biographe et si leurs origines sociales, leur rôle dans la direction de la guerre ou la place des maréchaux de France dans l’État monarchique ont fait l’objet de travaux plus ou moins récents, les carrières des chefs d’armée, les critères de nomination et les enjeux du commandement n’ont qu’insuffisamment été étudiés dans une approche synthétique et comparatiste. Malgré la structuration de la carrière d’officier général qui accompagna l’œuvre de subordination accomplie par Louis XIV, Le Tellier et Louvois, les profils et les parcours des commandants en chef gardèrent une certaine diversité, illustrée par la présence fréquente à la tête des armées des membres de la famille royale et des princes du sang ou légitimés. Les choix souverainement opérés par le roi dans la délégation de son autorité de chef de guerre, fruits de compromis entre la faveur, la naissance, le mérite et l’ancienneté promue par l’ordre du tableau, furent également motivés par des considérations politiques et marqués, malgré le caractère temporaire des commandements et les insuffisances parfois constatées, par la stabilité. L’élite de l’aristocratie militaire bénéficiait ainsi, à condition d’afficher une entière soumission, des dividendes du service qui procurait pouvoir, fortune, charges et promotion sociale.

Lire la suite (Revues.org)