Accueil / Représentation et festivités / Festivités et réceptions / Etudes modernes / Femmes fortes et Amazones : les figures (...)

Femmes fortes et Amazones : les figures féminines belliqueuses et les festivités princières au sein des échanges franco-lorrains (1580-1652)

Vincent Dorothée

Vincent Dorothée, Femmes fortes et Amazones : les figures féminines belliqueuses et les festivités princières au sein des échanges franco-lorrains (1580-1652), dans Le Verger, Bouquet VI, 2014.

Extrait de l’article

Malgré la prégnance de l’Amazone, ou plus généralement de la femme belliqueuse, dans les fêtes princières européennes de la première modernité, cette figure semble être investie d’une façon bien particulière en Lorraine à l’articulation des XVIe et XVIIe siècles. Par ailleurs, à partir de la seconde moitié de la décennie 1620, et plus encore dès l’occupation du duché de Lorraine (1633) par les troupes de Louis XIII, on peut déceler en France les signes d’une intégration ou d’une réappropriation, à la fois artistique et politique, des différents avatars de « l’Amazone lorraine », sensible à travers certains ouvrages écrits, certains cycles décoratifs palatiaux mettant en jeu les arts du spectacle, ou encore certains dessins de costumes élaborés pour des figures de ballets de cour et de carrousels.

Ce sont les modalités, raisons et possibles enjeux de l’affirmation de cette figure de femme guerrière, associée à celle de la Femme forte, que cet article se propose d’interroger au sein des échanges culturels franco-lorrains, en l’envisageant aussi bien à partir des témoignages graphiques et picturaux laissés par les fêtes qu’à travers les actions des princesses qui ont été les commanditaires ou les destinataires de celles-ci.

Lire la suite (Cornucopia)