Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Appels à communication / 19 avril 2015, Paris : Jeux et enjeux de (...)

19 avril 2015, Paris : Jeux et enjeux de pouvoir. Aspects sociaux et politiques de la sociabilité dans les sociétés de cour (Moyen Âge - Époque moderne)

Université d’été pour jeunes chercheuses et jeunes chercheurs organisée par l’Institut historique allemand de Paris.

Organisation : Jean-Marie Moeglin (Paris-Sorbonne), Pascal Firges (IHA), Britta Kägler (LMU Munich), Caroline zum Kolk (Cour de France.fr), Vanina Kopp (IHA).

Appliquant une approche transpériodique, l’université d’été 2015 de l’Institut historique allemand, en collaboration avec l’université Paris-Sorbonne, abordera le sujet « jeux et enjeux de pouvoir à l’époque prémoderne ». Au cœur de cet atelier se retrouvent tous les aspects de sociabilité ainsi que les enjeux de pouvoir qui y sont liés de manière implicite. Un des intérêts spécifiques réside dans l’analyse des sociétés de cour prémodernes européennes et des processus politiques qui ont lieu pendant que la cour chasse, joue ou s’amuse. En outre, ce champ de recherche est particulièrement intéressant pour une approche d’histoire du genre : bien que les hommes et les femmes ne fussent pas égaux en termes de droits, les femmes pouvaient être actives dans la sociabilité ainsi que dans les jeux. De même, les personnes non nobles pouvaient obtenir un accès aux centres du pouvoir par le biais de cérémonies ou de fêtes données à la cour et de cette manière constituer des réseaux et exercer une certaine influence lors de ces activités de « loisir ». La sociabilité de cour permettait ainsi la participation aux processus politiques d’acteurs qui en étaient à priori exclus.

Les participants et les participantes à l’atelier de recherche étudieront entre autres comment la sociabilité et la politique de puissance s’influencèrent réciproquement et en quoi consistèrent les conditions et les possibilités de médiation ou de prise d’influence. Par cette approche, l’université d’été ne voudrait pas seulement mettre en avant l’importance culturelle des jeux, elle souhaite également souligner les enjeux politiques ainsi que les stratégies de négociation de pouvoir qui se dissimulaient derrière l’apparence de simples pratiques sociales. De ce fait, l’atelier de recherche s’écarte d’une histoire politique des institutions et des « grands hommes » au profit d’une histoire sociale à caractère culturel, tournée vers les acteurs et actrices et mettant en relief la signification du social et du culturel pour les processus politiques du pouvoir.

L’objectif de l’université d’été est de promouvoir une recherche historique allant au-delà des limites disciplinaires, nationales et chronologiques et de favoriser ainsi un échange durable transpériodique franco-allemand. L’atelier s’adresse aux jeunes chercheurs et chercheuses au niveau doctorat et post-doc ainsi qu’aux étudiantes et étudiants en fin de master. Les candidatures émanant des disciplines voisines, comme les sciences sociales et culturelles, les lettres ou les sciences du théâtre, sont les bienvenues. Les axes thématiques de l’atelier seront, entre autres :

-  implications diplomatiques, économiques et culturelles de la sociabilité ;
-  marges de manœuvre de femmes et d’hommes dans une perspective comparative ;
-  politique familiale, stratégies dynastiques et convivialité ;
-  les fêtes à la cour et leur pouvoir stabilisateur pour l’ordre social ;
-  chasse et tournois comme coulisse de négociation et d’affirmation du pouvoir ;
-  communication et interaction au-delà des limites sociales et de genre ;
-  règles du jeu et ordre social : intégration et exclusion ;
-  mariage, concubinage et sociabilité de cour ;
-  adversaires, tricheurs et double jeu comme intrigue politique ;
-  jeux burlesques, charivari, bals costumés, « jeux pastoraux » et autres jeux de rôles ;
-  le théâtre et la musique comme phénomène d’une sociabilité européenne ;
-  la satire comme critique dissimulée ou subversion des hiérarchies.

Pour préparer l’atelier, les participants sont invités à lire en tandem le projet d’un autre participant et d’en proposer un commentaire court et constructif en plus de la présentation de leurs propres projets de recherche et de la discussion. Des professeurs d’institutions universitaires allemandes et françaises se joindront aux sessions pour discuter des projets de recherche. En outre, une excursion commune au château de Vincennes est prévue. L’université d’été sera accompagnée d’un blog scientifique qui permettra de publier les résumés des interventions en amont de la manifestation et qui encouragera un échange entre tous par la suite.

Les frais de voyage peuvent être remboursés et un logement sera mis à disposition, si besoin est. Le français et l’allemand seront utilisés lors de cet atelier, et la maîtrise active de l’une et la compréhension passive de l’autre langue sont une précondition à la participation. En plus d’un résumé de la conférence prévue (250 mots maximum), la candidature devra contenir une lettre de motivation (mentionnant les connaissances linguistiques) ainsi qu’un curriculum vitae. Pour toutes questions, contactez Vanina Kopp ou Pascal Firges : sommeruni chez dhip-paris.fr.

Les propositions pour des communications sont à adresser jusqu’au 19 avril 2015 à : sommeruni chez dhip-paris.fr.

PDF - 286.9 ko