Accueil / Vie quotidienne / Médecine, sciences et savoirs / Etudes modernes / Ambroise Paré, propriétaire foncier

Ambroise Paré, propriétaire foncier

Joëlle Pion-Graff, Philippe Bonnichon

Joëlle Pion-Graff, Philippe Bonnichon, "Ambroise Paré, propriétaire foncier", Histoire des sciences médicales, 44, 2010 (2), 153-160.

Extrait de l’article

Depuis l’ouvrage de François Malgaigne en 1840, Ambroise Paré a été le sujet de très nombreuses publications. Sa vie et son œuvre sont parfaitement connues. Nous savons que ses revenus lui permettaient de mener le train de vie d’un bourgeois chirurgien parisien ; qu’il a acheté, vendu, donné de nombreuses propriétés au cours de son existence ; qu’il a reçu de la part des souverains, des grands princes du royaume, de ses patients, également bourgeois parisiens, des rentes ou des espèces. Naturellement, il n’est pas possible d’avoir une connaissance précise de sa fortune au moment de son décès car il faudrait connaître les sommes dont il disposait en numéraire à son domicile, sommes vraisemblablement importantes comme tous les bourgeois de l’époque. Il est cependant possible d’avoir une idée de sa richesse foncière et à notre connaissance aucune étude d’ensemble ne lui a été consacrée. Nous nous proposons, dans un premier temps, d’analyser les différentes propriétés dont il a hérité ou fait l’acquisition au cours de son existence et de présenter leurs états actuels lorsqu’elles existent encore. Nous pourrons dans une seconde étape évaluer la valeur de ce capital foncier. Ambroise Paré, paroissien de l’église de Saint-André-des-Arts, fut exclusivement un propriétaire francilien dont les biens passent par Paris, Meudon, Cormeillesen-Parisis et La-Ville-Du-Bois.

Lire la suite (BIU Santé)