Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Pour une poétique de l’exemplum courtois

Pour une poétique de l’exemplum courtois

Amy Heneveld , Marion Uhlig

Amy Heneveld et Marion Uhlig, "Pour une poétique de l’exemplum courtois", Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 23, 2012, p. 21-27.

Extrait de l’article

La session « Enseigner la courtoisie : l’exemplum courtois dans la littérature didactique » qui a eu lieu à Montréal le 31 juillet 2010 dans le cadre du XIIIe Congrès de la Société Internationale de Littérature Courtoise a rassemblé cinq médiévistes autour de la question de l’exemplum courtois. Ces chercheuses et chercheur en littérature, pour la plupart issus de la relève genevoise de l’École de la Lettre, ont trouvé dans ce cadre un lieu d’échange propice au développement de leur thème commun, quoique largement inattendu. Des points de convergence insoupçonnés entre des sujets de recherche disparates ont en effet surgi lors de la rencontre, mus par une interrogation commune sur des textes pourtant séparés par des écarts chronologique, générique ou linguistique. Mais encore, et surtout, la volonté de placer sous l’égide de la courtoisie un questionnement d’obédience didactique, plus souvent envisagé dans le cadre de la prédication, représentait un ambitieux paradoxe. Le quasi-oxymore que constitue l’appellation même d’« exemplum courtois » disait bien le caractère insu d’un tel rapprochement. Or l’enthousiasme et la richesse des débats qui se sont tenus à cette occasion ont révélé la nécessité, et même l’urgence, qu’il y avait à penser le rapport entre les discours exemplaire et courtois dans la littérature médiévale. Les cinq contributions et l’épilogue rassemblés dans le présent volume sont le fruit de ces réflexions.

Lire la suite (Revues.org)