Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Influence de la charpenterie et rôle des (...)

Influence de la charpenterie et rôle des charpentiers dans l’architecture de pierre à la fin du Moyen Âge à Lyon

Nicolas Reveyron

Reveyron, Nicolas, "Influence de la charpenterie et rôle des charpentiers dans l’architecture de pierre à la fin du Moyen Âge à Lyon", dans Bulletin Monumental, tome 154, n° 2, année 1996, pp. 149-165.

Résumé de l’article

La fin de l’époque gothique est, pour l’architecture, une période de création formelle aussi bien que technique. À Lyon, au XVe et au début du XVIe siècle, cette invention se caractérise, notamment, par un transfert de technologie de la charpenterie vers l’architectonique. Les architectes s’y sont particulièrement intéressés au Raisonnement hors-norme des éléments de construction en pierre, empruntant à l’art des charpentiers des solutions typées comme la double queue d’aronde, le dé carré, la clavette interne, le montage en mortaise et tenon trapézoïdal. Ce phénomène est remarquable à plus d’un titre. Tout d’abord, elle est assez bien datée et correspond, chronologiquement, à des tendances du même type observables dans d’autres aires géographiques. Ensuite, elle traduit le rôle important joué, à Lyon, par le corps des charpentiers dans la construction et dans l’aménagement urbain. Enfin, elle démontre l’orientation technologique prise par l’art de construire. Cet intérêt manifeste pour la recherche technique n’est pas l’apanage des architectes, mais prend une dimension culturelle. Il n’est pas non plus le propre de l’art gothique tardif ; il caractérise aussi l’esprit de la Renaisance : Philibert Delorme, d’origine lyonnaise, reprend à son compte la formule des dés carrés au château de Saint-Maur et la décrit précisément dans son traité. L’influence de la charpenterie sur l’architectonique à Lyon à la fin de l’époque gothique illustre donc la dimension novatrice d’un art de bâtir délibérément tourné vers l’avenir.

Lire la suite (Persée)