Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Les bosquets de Versailles à la fin du XVIIIe (...)

Les bosquets de Versailles à la fin du XVIIIe siècle. Concevoir et parcourir les jardins de Versailles après la replantation

Gabrielle Boreau de Roincé

Gabrielle Boreau de Roincé, "Les bosquets de Versailles à la fin du XVIIIe siècle. Concevoir et parcourir les jardins de Versailles après la replantation ", Livraisons de l’histoire de l’architecture, 23, 2012, 23-34.

Résumé de l’article

Après plus d’un siècle d’existence, les jardins de Versailles, au début du règne de Louis XVI, font l’objet d’une replantation totale, devenue une nécessité pour des raisons tenant à l’art, aux finances et à la sécurité. Cette opération de destruction et de renouvellement du couvert boisé a lieu en quatre ans, de 1774 à 1778, mais ses conséquences sont décisives pour l’orientation des jardins jusqu’à nos jours. Les choix faits par la Direction générale des bâtiments du Roi sont tributaires de réflexions qui courent à Versailles pendant toute la deuxième moitié du siècle, plus ou moins favorables à l’idée de la replantation, et qui aboutissent au respect général du dessin de Louis XIV. Mais étudiés plus précisément, les bosquets de Versailles se divisent alors en plusieurs groupes, subissant des transformations plus ou moins sévères. Écartant les deux bosquets du Labyrinthe et des Bains d’Apollon, notre propos est davantage ici de comprendre chacune de ces modifications et leur signification pour l’histoire de l’art des jardins et l’étude de leur usage, la replantation modifiant autant le tracé des bosquets que le sens du jardin à la française et la pratique de la promenade à la fin du XVIIIe siècle.

Lire la suite (Revues.org)