Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Deux projets marbriers abandonnés : la (...)

Deux projets marbriers abandonnés : la cinquième chapelle de Versailles et l’église royale des Invalides

Sophie Mouquin

Sophie Mouquin, "Deux projets marbriers abandonnés : la cinquième chapelle de Versailles et l’église royale des Invalides", Livraisons de l’histoire de l’architecture, 16, 2008, 47-58.

Résumé de l’article

La cinquième et dernière chapelle de Versailles et l’église royale des Invalides ont fait l’objet de tant d’études que l’on pourrait croire ces sujets épuisés. Pourtant, l’examen des archives « marbres » de la Maison du Roi et quelques autres documents permet de révéler l’existence de projets très différents de ceux qui furent exécutés. Dans les années 1684-1685, les deux édifices avaient été prévus entièrement revêtus de marbres polychromes. Pilastres et colonnes de Grand Incarnat de Caunes et de vert Campan devaient composer des ensembles chatoyants bien différents de ceux qui furent réalisés. Des difficultés techniques d’extraction, combinés avec des difficultés économiques, et, à la reprise des chantiers à la fin du siècle, avec un changement de goût auquel l’architecte Jules Hardouin-Mansart n’est sans doute pas étranger, favorisèrent l’abandon de ces projets marbriers qui figurent parmi les plus ambitieux jamais envisagés.

Lire la suite (Revues.org)