Hauptseite / Hofalltag / Sozialisierung und Psychologie / Moderne Studien / L’honneur en partage. Le duel et les classes (...)

L’honneur en partage. Le duel et les classes bourgeoises en France au XIXe siècle

François Guillet

Guillet, François, « L’honneur en partage. Le duel et les classes bourgeoises en France au XIXe siècle », Revue d’histoire du XIXe siècle, 34, 2007, 55-70.

Résumé de l’article

Symbole de l’éthique nobiliaire, le duel continue d’être pratiqué en un siècle traditionnellement considéré comme celui de la domination bourgeoise et sous un régime d’égalité civile. Interprétée par les contemporains comme une imitation de la vieille classe dirigeante par celle qui l’a remplacée, cette persistance résulte avant tout de la prégnance du sentiment de l’honneur, qui sert de dénominateur commun à une classe dirigeante composite pendant la première moitié du XIXe siècle, puis constitue une valeur refuge pour des élites marquées par la défaite de 1870. Pour la nouvelle classe dirigeante, le duel relève d’une éthique virile qui gouverne leur vie tout entière, dans ses aspects privés – il est un instrument de défense de la famille, telle qu’elle est définie par le code civil napoléonien – comme dans ses aspects publics, en particulier dans la vie politique. Assagi et rendu peu dangereux, il constitue un utile mode de règlement des conflits dans une société démocratique.

Lire la suite (Revues.org)