Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Appels à communication / 10 jan. 2018, Paris : Figures de la royauté au (...)

10 jan. 2018, Paris : Figures de la royauté au XIXe siècle

Figures de la royauté au XIXe siècle
Dossier de Nineteenth-Century French Studies sous la direction de Paule Petitier
Printemps 2019

La critique littéraire s’intéresse régulièrement aux rapports de la littérature et de la démocratie au XIXe siècle, étant entendu depuis Tocqueville que ce mouvement de fond des sociétés occidentales caractérise et détermine aussi l’évolution des arts et des modes d’expression. En complément de ce champ de recherches toujours en chantier, prendre la mesure de la fascination, déclarée ou plus ou moins implicite, qu’exerce le modèle politique de la royauté sur les écrivains et sur les penseurs du XIXe siècle nous semble nécessaire.

Les figures de la royauté (titre qui ouvre la possibilité de parler aussi bien du roi lui-même que du système de la royauté) ouvrent de nombreuses pistes de réflexion dans différentes disciplines. Sans préjuger de celles que nous n’avons pas aperçues, nous suggérons les suivantes :

• les nouvelles théories de la royauté ;
• la réinvention pratique de la royauté, ses usages modernes, la place que lui consacre la presse (premiers reportages sur les têtes couronnées…) ;
• les représentations littéraires et artistiques des rois du passé, la réflexion politique mais aussi anthropologique sur la royauté ;
• les prolongements du régicide : la construction du traumatisme du régicide, les écritures et les représentations régicides, la défiguration des rois (caricatures et satires) ;
• la dramatisation du passage à l’ère moderne par la représentation de la fin des rois ou de la royauté, l’ère moderne présentée comme l’ère du vide à travers le motif du régicide (cf le poème de Théophile Gautier, « Les deux obélisques »), l’image du roi sur la scène (quelle évolution le rôle type du roi dans la dramaturgie classique connaît-il au XIXe siècle ? » ;
• le déplacement de la royauté dans l’imaginaire, les usages métaphoriques de la figure du roi (sujet moderne, artiste…).

Pour une version plus développée, consulter la page suivante : http://www.ncfs-journal.org/?q=node/1459

Les articles, en français ou en anglais, ne devront pas dépasser 7000 mots (espaces et notes compris) et seront à présenter selon le format MLA pour le 31 mai 2018. Conformément aux procédures de Nineteenth-Century French Studies, tous les articles seront soumis avant publication à une double expertise et à l’accord du comité de rédaction de NCFS.

Les propositions de contributions, en anglais ou en français, sont à adresser à Paule Petitier – [paule.petitier chez univ-paris-diderot.fr] – pour le 10 janvier 2018.