Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / Sur la fortune de Mazarin. Une réflexion.

Sur la fortune de Mazarin. Une réflexion.

Madeleine Laurain-Portemer

Madeleine Laurain-Portemer, "Sur la fortune de Mazarin. Une réflexion.", dans Histoire, économie & société, année 1990, volume 9, numéro 4, pp. 499 - 502.

Extrait de l’article

Dans son texte, Madame Yoshida Takeda aborde avec courage un sujet difficile. Venue à Mazarin à l’occasion de l’exposition organisée à la Bibliothèque Nationale en 1961 pour le tricentenaire de la mort du Premier Ministre, elle a découvert « l’autre grand cardinal » et s’est étonnée de l’âpreté des critiques dont il a été et est encore l’objet, alors qu’il a sorti victorieusement la France d’une guerre ruineuse et agrandi le royaume des « quatre nations ».

Le titre de son exposé : un essai de réhabilitation, révèle assez son propos : prendre résolument la défense de l’homme d’Etat qu’elle trouve si injustement calomnié ; répondre à l’accusation en chargeant l’autre plateau de la balance à l’aide de faits et observations qui éclairent le comportement du ministre, circonscrire le débat en distinguant les responsabilités de Mazarin par rapport à celles de Fouquet par exemple, rôle qui permet à Naudé de présenter Mazarin, dans un raccourci saisissant, comme un « martyr d’Etat ».

La thèse de Madame Yoshida la conduit tout naturellement à retracer rapidement les principales étapes de la fortune mazarine qu’elle établit comme suit...

Lire la suite (Persée)