Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Une demeure royale au milieu du XVIe siècle. (...)

Une demeure royale au milieu du XVIe siècle. La distribution des espaces au château de Saint-Germain-en-Laye

Monique Chatenet

Monique Chatenet, "Une demeure royale au milieu du XVIe siècle. La distribution des espaces au château de Saint-Germain-en-Laye", dans Revue de l’Art, année 1988, volume 81, numéro 1, pp. 20 - 30.

Extrait de l’article

Il n’est apparemment pas de sujet plus rebattu que la vie à la cour de François Ier et d’Henri II. Et pourtant, si un émule scrupuleux de Cecil B. De Mille voulait en présenter une reconstitution véridique, il buterait sur des points essentiels de la mise en scène. Jusqu’à une époque récente en effet, les historiens de l’architecture française du XVIe siècle se sont peu intéressés aux distributions, à la notable exception de Dimier. Bien que chacun soit aujourd’hui convaincu qu’une connaissance de l’utilisation des espaces est indispensable à l’analyse architecturale, la complexité des plans, la multiplicité des transformations voire la destruction pure et simple des édifices, la rareté des sources écrites et figurées interdisent le plus souvent de restituer les dispositions originelles des châteaux royaux.

Il existe heureusement une exception, le château de Saint-Germain-en-Laye sur lequel on possède de nombreux documents figurés et surtout un manuscrit exceptionnel : un compte de construction pour la période allant du 1er janvier 1547 au 30 septembre 1550. Ce registre de 346 pages in folio comprend dix chapitres de dépense : maçonnerie, charpenterie, couverture, serrurerie, menuiserie, vitrerie, pavé, tuyauterie, ouvrages de nattes, parties extraordinaires...

Lire la suite (Persée)