Accueil / Histoire et fonction / Patronage et faveur / Etudes modernes / Courtisans et favoris : l’entourage du prince (...)

Courtisans et favoris : l’entourage du prince et les mécanismes du pouvoir dans la France des guerres de religion

Nicolas Le Roux

Nicolas Le Roux, "Courtisans et favoris : l’entourage du prince et les mécanismes du pouvoir dans la France des guerres de religion", dans Histoire, économie & société, 1998, vol. 17, num. 17-3.

Extrait de l’article

Cette thèse étudie le système de la faveur royale et le rôle des favoris des souverains et des héritiers de la Couronne dans la seconde moitié du XVIe siècle. Deux perspectives générales guident cette approche : comprendre l’évolution des rapports entre le pouvoir royal et la noblesse au cours des guerres de Religion, et appréhender le fonctionnement de la cour comme lieu d’association des élites à l’exercice du gouvernement. L’hypothèse de départ est que les individus appartenant à la sphère de l’entourage royal constituent une interface entre le souverain et les gentilshommes. Il s’agit donc d’étudier non seulement le concept de faveur, sa théorisation et son utilisation, mais aussi les signes de la faveur, autrement dit les représentations et les manifestations politiques, économiques, symboliques et discursives traduisant ou reconnaissant la relation de proximité avec le prince.

Cette histoire de la société politique à une époque centrale dans la construction de l’État moderne montre que l’étude des phénomènes de pouvoir possède une véritable légitimité historiographique, à condition de combiner les approches de l’histoire politique, de l’histoire sociale, de l’histoire culturelle, de la psychologie sociale et de l’anthropologie historique.

Lire la suite (Persée)