Accueil / Histoire et fonction / Politique, guerre et justice / Etudes modernes / Culture de cour et science de l’État

Culture de cour et science de l’État

Etienne Anheim

Etienne Anheim, "Culture de cour et science de l’État", dans Actes de la Recherche en Sciences Sociales, année 2000, n° 1, pp. 40-47.

Extrait de l’article

D’où vient que le XIVe siècle est crédité de invention une science politique balbutiante qui connaîtrait avec Machiavel le début de sa maturité ? D’où vient que ce même siècle semble celui de la naissance des grandes administrations administrations étatiques appuyées sur un usage de l’écrit qui systématise l’archivage, la législation, la comptabilité et la fiscalité ? D’où vient enfin que c’est aux yeux des historiens de la culture le siècle des « avant-courriers de la Renaissance » ?

Cette remarquable conjonction est à coup sûr pas le fruit du hasard : nous voudrions proposer dans la lignée des travaux de Jacques Krynen, Jacques Chiffoleau, Jacques Verger ou encore Jean-Philippe Genet, moins une démonstration qu’une hypothèse sur la nature des liens unissant savoir et pouvoir dans Occident du XIVe siècle.

Lire la suite (Persée)