Accueil / Actualités / Événements / Appels à communication / 31 déc. 2022, Bordeaux : Réseaux religieux et (...)

31 déc. 2022, Bordeaux : Réseaux religieux et réseaux savants, matrices des savoirs archéologiques

Nous proposons un panel intitulé « Réseaux religieux et réseaux savants, matrices des savoirs archéologiques » au congrès 2023 de la Société française d’histoire des sciences et des techniques (SFHST) qui se tiendra à Bordeaux. Ce panel accueillera des études portant sur les formes variées de rapports entre activités religieuses et scientifiques, saisies tant du point de vue des organisations que des réseaux de relations inter-personnelles et, ceci, sans restriction d’espace géographique (européens, impériaux, coloniaux, etc.) ou de confession (christianismes, islam, hindouisme, bouddhisme, etc.). Plus généralement, ce panel contribuera à l’étude des relations entre formes d’autorité scientifique et religieuse, au prisme de l’archéologie considérée comme science en société. Il s’agira ainsi de participer à pleinement intégrer l’histoire de l’archéologie au sein de l’histoire des sciences.

Au XIXe siècle, l’archéologie se voit rapidement mise au service du nationalisme et des États-nations émergeants. En France, après la Révolution, les traces matérielles du passé sont constituées comme propriétés de la nation et, ainsi, liées de façon indissoluble à son identité. Différentes institutions associant des missions de recherche et protection patrimoniale sont alors établies. Depuis les années 1980, de nombreux travaux sont consacrés aux rapports entre archéologie et nationalisme, aux manières dont les archéologues ont pu participer à la construction des discours irrédentistes ou racistes, tant au XIXe qu’au XXe siècle. Plus récemment, les rapports et circulations internationales des archéologues et de leurs savoirs ont fait l’objet d’études approfondies.

De ce point de vue, le rôle des archéologues liés à des organisations religieuses reste encore largement à explorer. Connus pour l’époque Moderne les apports des acteurs religieux aux entreprises archéologiques le sont bien moins pour les XIXe et XXe siècles (Manias 2017). Le caractère souvent supra-national – par définition – des institutions et collectifs religieux offre un angle intéressant pour prolonger et dépasser les perspectives historiographiques centrées sur la catégorie « nationale », comme proposé par Achim et Gänger (2021).

Ce panel accueillera des études portant sur les formes variées de rapports entre activités religieuses et scientifiques, saisies tant du point de vue des organisations que des réseaux de relations inter-personnelles et, ceci, sans restriction d’espace géographique (européens, impériaux, coloniaux, etc.) ou de confession (christianismes, islam, hindouisme, bouddhisme, etc.). Plus généralement, ce panel contribuera à l’étude des relations entre formes d’autorité scientifique et religieuse, au prisme de l’archéologie considérée comme science en société. Il s’agira ainsi de participer à pleinement intégrer l’histoire de l’archéologie au sein de l’histoire des sciences. Ce faisant, et comme proposé par Carruthers et Van Damme (2017, p. 25), l’étude historique des pratiques et des savoirs archéologiques pourra constituer une contribution à l’analyse globale de la modernité.

Modalités de contribution
Les Appels à communications sont ouverts jusqu’au 31/12/2022

sur la plateforme du congrès.

avant de déposer le résumé, ou en cas de difficultés à déposer le texte sur la plateforme, veuillez contacter

cataldi chez mnhn.fr
rosner.chloe chez gmail.com
sebastien.plutniak chez openmailbox.org
Comité scientifique
Maddalena Cataldi (EFR – UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique)
Sébastien Plutniak (CNRS)
Chloé Rosner (Inha – UMR TEMPS 80 68 – crfj)
Ce panel se tiendra lors du XIVe Congrès de la SFHST qui aura lieu s à Bordeaux et se tiendra du mercredi 19 au vendredi 21 avril 2023.

Bibliographie
Achim M., & Gänger S., 2021. Pas encore classiques. La fabrique des antiquités américaines au XIXe siècle, in Annales, Histoire, Sciences Sociales, n. 2, 76 a, pp. 341-376.

Carruthers W. &Van Damme S., 2017. Disassembling archaeology, reassembling the modern world, in History of Science, 55(3),255-272.

Manias C., 2017. Jesuit Scientists and Mongolian Fossils : The French Paleontological Mission in China, 1923-1928, in Isis, vol. 108, n. 2, pp. 307-332.