Accueil / Actualités / Parutions / Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen (...)

Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge. LIIe Congrès de la SHMESP

Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public (dir.)

Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public, 2022, Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge. LIIe Congrès de la SHMESP, Paris, Éditions de la Sorbonne.

ISBN : 979-10-351-0839-7.

Les cours ont été, de longue date, l’un des terrains d’enquête favoris des écoles historiques, tant elles constituent un cadre privilégié pour l’étude des sociétés du Moyen Âge. Propices aux échanges, elles sont le lieu où peuvent s’exprimer, se résoudre ou s’exaspérer contestations et tensions, mais aussi un espace de distinction et un lieu de mise en scène d’où émergent et rayonnent des modèles d’organisation et de consommation.

Fruit des 43e rencontres du Réseau des médiévistes belges de langue française et du 52e congrès de la Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public, ce volume envisage la cour non seulement comme un espace politique et un moyen de gouvernement, mais également comme un lieu de production et de consommation matérielle et culturelle, un creuset de réseaux de solidarités et de dépendances, une société particulière, régie par des lois et des usages, et enfin un espace physique d’autant plus complexe que les cours sont itinérantes. Autant de chantiers abordés en tirant profit des nouvelles méthodes et approches, comme l’analyse de réseaux, dans une perspective d’histoire comparative, en dépassant les divisions géographiques traditionnelles entre Orient et Occident. Cet ouvrage entend ainsi favoriser l’émergence de nouveaux modèles explicatifs de la nature et du développement des sociétés curiales médiévales.

Table des matières :

Avant-propos — Dominique Valérian

Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge. Remarques préliminaires — Régine Le Jan et Julien Loiseau

La cour comme mise en scène du pouvoir

Production savante et représentation du pouvoir. La cour abbasside vue par le libraire bagdadien Ibn al-Nadīm (m. 380 h/990) — Rémy Gareil

Le pouvoir carolingien en son palais selon Hincmar de Reims dans l’exhortation De ordine palatii — Caroline Chevalier-Royet

Une taxis aurale ? Performance sonore, espace acoustique et distinction auditive à Byzance (IXe-XIIe siècle) — Marie-Emmanuelle Torres

Un bâtiment et son usage. Logement et cortège cérémoniel dans l’hôtel ducal de Dijon (XIVe-XVe siècle) — Hervé Mouillebouche

Les entourages princiers

Penser l’entourage du calife. Le commensal (nadīm), le vin et l’adab à la cour abbasside (IIe-IVe siècle h/VIIIe-Xe siècle) — Audrey Caire

« Nostre hostel », « nostre conseil estant lez nous », « les chevaliers de nostre ordre ». L’emboîtement des hautes charges à la cour des ducs de Bourgogne, de Philippe le Bon à Philippe le Beau (1419-1506) — Jean-Marie Cauchies

Les « éminences grises » dans les cours tardo-médiévales. Réflexions autour d’une catégorie analytique — Jonathan Dumont

Les conseillers du roi de France et la commande artistique : une action polysémique (1270-1328) — Sabine Berger

Les cours dans la « monarchie composite » des Luxembourg, 1308-1355 (Henri VII, Jean et Charles IV) — Éloïse Adde, Michel Margue et Timothy Salemme

Réseaux curiaux

Analyse de réseau et entourage princier : quelle plus-value ? L’exemple des comtes de Vermandois (1101-1167) — Nicolas Ruffini-Ronzani et Romain Waroquier

Des factions à la cour des derniers Capétiens — Olivier Canteaut

Les gens de savoir de Bretagne au cœur des réseaux et échanges curiaux à la fin du Moyen Âge (fin XIIIe-XVe siècle) — Marjolaine Lémeillat

Le réseau de l’impératrice Théodora : une analyse prosopographique de la cour byzantine au VIe siècle — Vincent Puech

Au cœur des réseaux et des échanges curiaux. L’épouse du comte dans la Francie occidentale des Xe-XIIe siècles — Emmanuelle Santinelli-Foltz

Modèles et échanges curiaux

La cour carolingienne et la norme écrite — Magali Coumert

Splendeurs et misères des cours andalouses du XIe siècle — Emmanuelle Tixier du Mesnil

Les cours cardinalices d’Avignon entre 1378 et 1403. Des alternatives au modèle pontifical ? — Christophe Masson

Imiter le prince ? La cour du seigneur d’Audenarde (XIIe-XIIIe siècle) — Robin Moens

Un transfert culturel entre cours. La fonction de maître rational dans l’hôtel des rois angevins et aragonais de Sicile (XIIIe et XIVe siècles) — Roxane Chilà

La cour d’une principauté double. L’exemple de la cour des comtes d’Armagnac (1373-1418) — Emmanuel Johans

Rapport conclusif — Éric Bousmar et Annick Peters-Custot

Résumés

Abstracts