Accueil / Art et culture / Architecture et urbanisme / Etudes modernes / Gien, un château royal entre rupture et (...)

Gien, un château royal entre rupture et continuité avec l’œuvre de Louis XI 

Mélinda Bizri, Sylvie Marchant, Christophe Perrault

Mélinda Bizri, Sylvie Marchant et Christophe Perrault, « Gien, un château royal entre rupture et continuité avec l’œuvre de Louis XI », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre, BUCEMA, 23.1, 2019.

Extrait de l’article

Le Val de Loire est connu pour les châteaux qui en parsèment le cours, notamment en aval d’Orléans. La résidence royale de Gien occupe une place atypique par rapport à cet ensemble. D’une part, il se situe bien en amont d’Orléans et, d’autre part, son élévation est marquée par l’usage de la brique, un matériau peu employé dans ces constructions (fig. 1 et 2).
Comme souvent pour les lieux situés en marge des grands sites touristiques, mais également universitaires, peu d’études récentes renouvellent véritablement l’histoire du Giennois. Si les nombreux articles du Bulletin de la Société historique, archéologique et artistique du Giennois, parus à partir de 19421, retracent l’histoire des seigneurs du lieu ou mettent en lumière quelques épisodes historiques, l’histoire médiévale de la ville et la place qu’y occupe la résidence seigneuriale demeurent lacunaires ou peu publiées.

Lire la suite (Open Edition Journals)