Hauptseite / Kunst und Kultur / Architektur und Urbanismus / Moderne Studien / Les dépendances en ville du château de (...)

Les dépendances en ville du château de Versailles. Vingt années de réflexion et d’action

Frédéric Didier

Didier, Frédéric. Les dépendances en ville du château de Versailles. Vingt années de réflexion et d’action, Versalia. Revue de la Société des Amis de Versailles, n° 18, 2015, p. 103-127.

Extrait de l’article

Les dépendances en ville du château de Versailles constituent un pan quasi ignoré du domaine national de Versailles, à l’ombre du château et de son parc. En fait, les lieux disparates qui en composent la liste ne sont qu’une « poussière d’Empire » , les pâles vestiges de l’intendance de la résidence royale. Il faut imaginer que sous Louis XIV, c’est pratiquement tout le cœur de la ville de Versailles qui relevait directement de l’administration royale. Ce tropisme continue de marquer l’identité de la ville moderne, en concentrant les administrations civiles au sein du « trident » . Parallèlement, à partir du règne de Louis-Philippe où est entériné de façon définitive le renoncement au palais en tant que siège de la Cour et du gouvernement, l’armée récupère terrains et bâtiments de façon extensive, faisant de Versailles l’une des principales villes de garnison françaises. Parmi les dépendances aujourd’hui rattachées à l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, les quelques bâtiments que j’évoquerai ci-après sont ceux qui ont fait l’objet, sous ma direction, entre 1990 et 2011, d’études ou de travaux de restauration

Lire la suite (persee.fr)