Accueil / Art et culture / Architecture et urbanisme / Etudes modernes / Saint-Simon à Meudon

Saint-Simon à Meudon

Georges Poisson

Poisson, Georges. Saint-Simon à Meudon, Cahiers Saint Simon, n° 33, 2005. Palais et Châteaux, p. 11-26.

Extrait de l’article

Le domaine seigneurial de Meudon, successivement créé, embelli et agrandi par Antoine Sanguin, Anne de Pisseleu, le cardinal de Lorraine et Abel Servien, avait été acquis par Louvois en 1679. N’ayant rencontré ce dernier que le jour de sa mort (19 juillet 1691), le jeune Saint-Simon ne vint pas à Meudon du temps du ministre, mais recueillera des échos de cette époque, parfois au prix d’erreurs, par exemple en écrivant que Louvois, pour le chevalier de Nogent, « avait fait bâtir la plus jolie maison du monde sous la terrasse : c’est la même que Mme de Verne a eue depuis ». Boislisle a noté que la maison de cette dame, qui subsiste, se trouvait en réalité plus au nord, à l’entrée du village. Ajoutons que la seule maison du quartier répondant à la description de Saint-Simon, et que nous possédons aussi, était celle où s’était retirée Armande Béjart, veuve de Molière : quel dommage que Saint-Simon et elle ne se soient pas rencontrés...

Lire la suite (persee.fr)