Home / Art and culture / The decorative arts / Modern studies / Roma triumphans : les frontispices des livres (...)

Roma triumphans : les frontispices des livres de médailles aux XVIIe et XVIIIe siècles

Thierry Sarmant

Sarmant, Thierry, "Roma triumphans : les frontispices des livres de médailles aux XVIIe et XVIIIe siècles", dans Bibliothèque de l’école des chartes. 2000, tome 158-1, p. 69-95.

Extrait de l’article

« Vrai proxénète d’un livre et ce qui en fait faire le plus prompt débit », le frontispice est au livre d’Ancien Régime ce que l’exorde est au discours, une captatio benevolentie et un résumé annonciateur de ce qui va suivre. Ainsi les frontispices des « livres de médailles » offrent-ils la traduction la plus vivante qui soit de l’imaginaire des médaillistes de jadis.
Familiers des emblèmes, auxquels les médailles étaient apparentées, les numismates français se servaient couramment du langage allégorique pour leurs projets de médailles modernes. Dans leurs ouvrages, frontispices et vignettes ornementales jouaient un rôle singulier. Les vignettes ajoutaient l’image décorative à l’image informative, parfois les deux s’interpénétraient, et la première révélait les intentions de la seconde.

Lire la suite (Persée)