Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Le maréchal de Tessé épistolier

Le maréchal de Tessé épistolier

Frédéric Briot

Briot, Frédéric. Le maréchal de Tessé épistolier, Cahiers Saint Simon, n° 36, 2008. Eloquence de Saint-Simon, p. 61-66.

Extrait de l’article

On sait que les Mémoires de Saint-Simon s’ouvrent sur un préambule interrogatif : « savoir s’il est permis d’écrire et de lire l’histoire singulièrement celle de son temps ». La question de la charité envers son prochain semble un obstacle à une telle entreprise d’écriture, mais on se souvient également que le mémorialiste finit, et heureusement pour nous, par s’absoudre au nom de deux arguments : le souci de dire la vérité, et celui de ne parler que « des gens morts ». Néanmoins, il ne serait guère charitable de présenter le maréchal de Tessé, né en 1648 et mort en 1725, à partir de l’image qu’en dressent les Mémoires de Saint-Simon. En effet rappelons quelques traits biographiques. René de Froulay, comte de Tessé, était un familier de Louis XIV, et de Madame de Maintenon. Il joua un rôle dans le mariage du duc de Bourgogne, et devint le premier écuyer de la duchesse, Marie-Adélaïde de Savoie. Il était suffisamment dans la confiance du roi pour devenir maréchal de France en 1702, et ambassadeur extraordinaire en Italie en 1707. Au nom du principe qui veut que qui se ressemble s’assemble, on devine aisément à ces quelques brefs éléments biographiques que son portrait aura peu de chance d’être flatteur.

Lire la suite (persee.fr)