Accueil / Art et culture / Sculpture / Etudes modernes / Conserver, restaurer et transmettre : le cas (...)

Conserver, restaurer et transmettre : le cas des sculptures en marbre des jardins de Versailles

Alexandre Maral

Alexandre Maral, « Conserver, restaurer et transmettre : le cas des sculptures en marbre des jardins de Versailles », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, Articles et études, 2019.

Extrait de l’article

Constitué essentiellement par la volonté de Louis XIV, l’immense patrimoine sculpté des jardins de Versailles comporte plus d’un millier d’œuvres. Sa mise en place fut liée à des enjeux politiques et culturels majeurs qui firent de Versailles une nouvelle Rome. Au sein de ce patrimoine marqué par la diversité, les sculptures en marbre sont l’objet d’une attention soutenue depuis quelques années. Aidée par le mécénat, une campagne pluriannuelle de restauration lancée en 2005 a permis de traiter près de l’intégralité de la collection des quelque trois cents œuvres concernées. Depuis 2008, l’état de surface alarmant de plusieurs sculptures en marbre, dont l’épiderme est soumis à un inéluctable processus d’érosion, a conduit à concevoir une politique de mise à l’abri des œuvres les plus importantes et de leur remplacement par des répliques.

[Lire la suite (openedition.org)->https://journals.openedition.org/crcv/16481