Hauptseite / Geschichte und Funktion / Der Hof und seine Herrscher/innen / Moderne Studien / Un monde ouvert et influent : la Cour des (...)

Un monde ouvert et influent : la Cour des derniers Valois

Jacqueline Boucher

Boucher, Jacqueline. Un monde ouvert et influent : la Cour des derniers Valois, Cahiers Saint Simon, n° 24, 1996. Frontières de la Cour, p. 51-56.

Extrait de l’article

Le type même de la cour bien tenue en main par le souverain, ordonnée, brillante, c’est celle de Louis XIV à l’époque de son règne personnel. Faut-il en conclure qu’un tel groupe social ne pouvait exister qu’appuyé sur une forte structure de l’Etat ? Si Louis XIV a renforcé cette structure, en revanche à l’époque des derniers Valois l’Etat s’effondra. La première cause en fut l’existence de minorités royales : François II, officiellement majeur à son avènement, était encore un adolescent à sa mort ; Charles IX, d’abord mineur, refusa vers l’âge de vingt ans de s’imposer par suite d’un conflit psychologique avec son entourage. La seconde cause de l’effondrement de l’État fut le déroulement pendant une quarantaine d’années de troubles politico-religieux, aggravés d’affrontements entre clans princiers et nobiliaires, entraînant parfois des éléments populaires dans leurs luttes. Pourtant une cour brillante entoura les derniers Valois. Elle exerça une forte influence sur la civilisation de la fin du XVIe siècle. Il y eut là un phénomène qui n’est pas toujours suffisamment perçu.

Lire la suite (persee.fr)