Hauptseite / Geschichte und Funktion / Patronage und Gunst, Netzwerke / Moderne Studien / Aubigné, l’homme des réseaux

Aubigné, l’homme des réseaux

Marie-Madeleine Fragonard

Fragonard, Marie-Madeleine. Aubigné, l’homme des réseaux, Albineana, Cahiers d’Aubigné, 25, 2013. Meilleurs amis, meilleurs ennemis : autour d’Agrippa d’Aubigné, sous la direction de Marie-Hélène Servet, p. 19-44

Extrait de l’article

L’èthos d’Aubigné est bien souvent de poser, seul contre tous, la figure unique et libre d’un homme solitaire qui peut échapper aux conventions parce qu’il ne doit de comptes qu’à Dieu et à sa conscience, et seulement subsidiairement aux autres autorités. C’est là où l’on mesure combien un èthos, même dans l’autobiographie, relève bien d’une construction imaginée et pensée qu’il vaut mieux ne pas confondre avec la biographie de l’auteur, une fiction qui dialogue avec les nécessités d’une vie concrète dont on voit mal comment elle pourrait ne pas être insérée dans des réseaux. Pas plus qu’aujourd’hui, un personnage du XVIe-XVIIe siècle ne peut vivre seul, aucun élément n’a de sens sans des contextes et des corrélats qui lui donnent valeur et sens. Aubigné le solitaire est un homme de réseaux, et même de plusieurs réseaux qu’il connecte. Tous extensibles, tous porteurs de force, tous porteurs de conflits, tous affectifs, tous organisés par une raison comportementale.

Lire la suite (persee.fr)