Home / History and function / Perceptions of the court and royalty / Modern studies / La cour à Compiègne : confidences d’un valet de (...)

La cour à Compiègne : confidences d’un valet de chambre

Paul Dhormoys

Paul Dhormoys, La cour à Compiègne : confidences d’un valet de chambre, Paris, Librairie du Petit Journal, 1866.

Extrait de l’ouvrage

Vous vous rappelez la joie de notre ami Caristides, le sculpteur, lorsqu’il y a douze jours son portier entra dans l’atelier & lui remit une grosse enveloppe avec large cachet de cire rouge & timbrée en bleu de ces mots : Maison de l’Empereur, service du grand Chambellan.

L’enveloppe contenait une belle carte glacée couleur rose, sur laquelle chacun de nous put lire à son tour : Par ordre de l’Empereur, le grand Chambellan a l’honneur de prévenir M. Caristides qu’il est invité à passer six jours au palais de Compiègne,
du 14.au 21 novembre. Réponse, s’il vous plaît. — Signé : duc de Bassano.

Et ce fut une ronde folle & des applaudissements à n’en plus finir, car, nul mieux que Caristides, ne méritait une pareille distinction (...).

Consulter l’ouvrage (Gallica)