Accueil / Histoire et fonction / Perception de la cour & la royauté / Etudes modernes / Les Plantagenêts vus par un abbé du XVe siècle (...)

Les Plantagenêts vus par un abbé du XVe siècle : l’article ’Anglia’ du Granarium de John Wheathampstead 

Élisa Mantienne

Élisa Mantienne, « Les Plantagenêts vus par un abbé du XVe siècle : l’article ’Anglia’ du Granarium de John Wheathampstead », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre, BUCEMA, 25.1, 2021.

Extrait de l’article

Dans « Early Plantagenet History through Late Medieval Eyes », l’historien anglais Maurice Keen montrait en 2004 que le récit des règnes des premiers Plantagenêts par William Worcester et John Fortescue devait se lire à la lumière des faits du xve siècle, les auteurs ayant plaqué sur les événements du passé qu’ils racontaient des réalités contemporaines. Cette démarche invite à s’intéresser à la manière dont les auteurs médiévaux représentent leur passé, expérience que l’on peut chercher à reproduire à partir des écrits de l’un des derniers grands abbés du monastère anglais de Saint-Albans, John Wheathampstead.

Proche de la cour, cet abbé bénédictin est très engagé dans la vie intellectuelle, religieuse et politique de son temps et ce, dès le début de son premier abbatiat : il contribue aux côtés du roi Henri V à la réforme de l’ordre bénédictin en Angleterre (1421), se rend en Italie pour participer à l’un des conciles (Pavie/Sienne, 1423) destinés à trouver une solution au Grand Schisme. Dans les années qui suivent, John Wheathampstead semble s’être consacré avant tout à la communauté de Saint-Albans, ce qui ne l’empêche pas de conserver des liens avec certains des membres de la cour, à commencer par le duc Humphrey de Lancastre, duc de Gloucester, devenu « protecteur » du royaume à la mort de son frère Henri V en 1422.

Lire la suite (Open Edition Journals)