Home / Historiography & methodology / Historiography / Modern studies / Elias : une pensée des relations

Elias : une pensée des relations

Roger Chartier

Roger Chartier, « Elias : une pensée des relations », dans Espaces Temps, n° 53-54, 1993 (Le rendez-vous allemand. Sciences sociales début du siècle : Dilthey, Weber, Elias...), pp. 43-60.

Extrait de l’article

Comment et pourquoi l’œœuvre de Norbert Elias connaît-elle aujourd’hui un réel succès dans les sciences sociales françaises ? Roger Chartier, qui a beaucoup fait pour cela depuis dix ans, expose les apports principaux de cet auteur : sa capacité à penser à la fois l’histoire occidentale dans la très longue durée et les discontinuités qui interviennent dans l’économie psychique. Ainsi, Norbert Elias, en retraçant les transformations des modes de différenciation sociale, peut saisir les logiques d’évolution des sensibilités pratiques et esthétiques, des croyances et des légitimités politiques.

Il s’agit d’une œœuvre qui permet au travail historique actuel, qui se méfie des schémas explicatifs stables et transhistoriques, de réintroduire la dimension de la globalité au travers des processus sociaux et des dynamiques culturelles.

Lire la suite (Persée)