Home / Historiography & methodology / Historiography / Modern studies / La France de la fin du Moyen Age : l’Etat et (...)

La France de la fin du Moyen Age : l’Etat et la Nation (Bilan de recherches récentes)

Hélène Olland

Hélène Olland, "La France de la fin du Moyen Age : l’Etat et la Nation (Bilan de recherches récentes)", dans Médiévales, 1986, n° 10, pp. 81-102.

Extrait de l’article

Depuis le dernier bilan de B. Guenée sur les tendances de l’histoire politique du Moyen Age français, plusieurs équipes de recherche ont été mises sur pied au C.N.R.S. pour la publication de sources inédites, la prosopographie des notables de l’époque, l’étude de la pensée politique et de la genèse des institutions conduisant à l’Etat moderne. Cette dernière question fait l’objet d’une A.T.P. dont les directions de recherche ont été définies lors de cinq tables rondes, au cours de l’année 1984 : leurs travaux sont partiellement publiés.

Fr. Autrand et Ph. Contamine animent pour leur part une R.C.P. centrée sur l’étude des pouvoirs à la fin du Moyen Age, avec notamment pour objectifs, l’établissement d’un catalogue des requêtes et placets adressés à Louis XI et à Charles VIII, une enquête sur les « alliances » aux XIVe et XVe siècles et le catalogue des formulaires de la Grande Chancellerie de France.

Un survol rapide des publications récentes fait apparaître la fréquence d’emploi de certains termes tels que sentiment national, genèse et service de l’Etat, prosopographie, théorie politique, institutions représentatives... L’histoire politique actuelle s’attache donc aux structures du pouvoir, à l’analyse sociale de l’entourage de la couronne, à la sémiologie comme aux fondements théoriques de la souveraineté.

Lire la suite (Persée)