Home / Historiography & methodology / Historiography / Modern studies / La notion d’État Moderne est-elle utile ? (...)

La notion d’État Moderne est-elle utile ? Remarques sur les blocages de la démarche comparatiste en histoire

Jean-Frédéric Schaub

Jean-Frédéric Schaub, "La notion d’État Moderne est-elle utile ? Remarques sur les blocages de la démarche comparatiste en histoire", dans Cahiers du monde russe, année 2005, numéro 46/1-2.

Résumé de l’article

L’article aborde deux aspects de la critique historiographique qui demeurent, le plus souvent, disjoints. D’un côté, les historiens s’interrogent, avec une insistance croissante, sur les conditions scientifiques de la comparaison en sciences sociales, notamment dans le domaine des « aires culturelles ». D’un autre côté, après avoir été remise en selle, l’histoire de la politique a atteint un point de réflexivité qui, sous une forme renouvelée, questionne son autonomie dans le domaine des études historiques. Le propos de l’article consiste à montrer que le principal obstacle à la réflexion comparatiste sur l’Europe occidentale et d’autres régions, par exemple l’Europe orientale, tient justement à la place qu’occupe dans l’historiographie occidentale la singularité d’un récit politique qui demeure le principal vecteur d’une conception évolutionniste de l’histoire du monde. Il montre comment, par contrecoup, une critique radicale de l’exposé classique de la formation de l’État moderne en Europe occidentale permet d’aborder avec beaucoup plus de liberté intellectuelle tout un ensemble d’hypothèses comparatistes.

Lire la suite (revues.org)