Accueil / Historiographie et méthodologie / Méthodologie / Etudes modernes / Prosopographie et noblesse impériale : de (...)

Prosopographie et noblesse impériale : de l’histoire d’une élite à l’histoire sociale

Natalie Petiteau

Natalie Petiteau. Prosopographie et noblesse impériale : de l’histoire d’une élite à l’histoire sociale, Histoire, économie & société, 1998, n° 2, pp. 277-285.

Extrait de l’article

L’étude des élites ne peut se faire uniquement par le recours à l’histoire quantitative : mais une approche qualitative invite à constituer des échantillons qui autorisent une mise en œuvre des pratiques de la prosopographie. Appliquée à la noblesse impériale créée par Napoléon en 1808, cette méthode éclaire les réponses apportées par l’Empire à la crise des élites en même temps qu’elle montre les processus de mobilité sociale, tant ascendante que descendante. Elle offre les moyens d’une tentative de définition de la notion de groupe social des élites tout en conduisant à repérer les traits particulièrement modernes de l’aristocratie napoléonienne, qui se définit du reste comme une noblesse mobile et nationale.

Lire la suite (Persée)