Accueil / Représentation et festivités / Festivités et réceptions / Etudes modernes / Fête et renouveau de la vie sociale à Orléans (...)

Fête et renouveau de la vie sociale à Orléans après 1429

Jean Thibault

Thibault, Jean, « Fête et renouveau de la vie sociale à Orléans après 1429 », Le Moyen Age, 2/2010 (Tome CXVI), p. 385-406.

Extrait de l’article

Évoquer la fête à Orléans peut sembler paradoxal, surtout en ce premier tiers de siècle marqué par les conflits politiques et militaires, conflits dont la cité ligérienne fut l’épicentre en 1429. Une fois libérée du siège, la ville se préoccupa surtout de panser ses plaies. Pourtant, deux ans plus tard, le 8 mai 1431, elle célébrait officiellement le jour anniversaire de sa libération. Volonté d’oublier le passé, d’exorciser les mauvais souvenirs, sans aucun doute, mais également désir de rejoindre le cortège des « Bonnes Villes » dans une existence enfin paisible et toujours fidèle à son duc et à son roi. L’objectif de cette présente étude est de montrer comment la population sut rapidement tirer la quintessence de ses malheurs récents pour les transformer à son avantage et symboliser la libération du royaume. Certes, elle bénéficia de la présence de la Pucelle, mais le court séjour de cette dernière n’est pas la seule raison de la reprise de la sociabilité urbaine qui trouvait tout particulièrement à s’exprimer au cours des fêtes.

Lire la suite (Cairn.info)