Hauptseite / Repräsentation & Festlichkeiten / Beerdingungen und Grabstätten / Moderne Studien / Le style de l’histoire dans l’ « Oraison funèbre (...)

Le style de l’histoire dans l’ « Oraison funèbre de Condé » de Bossuet

Sophie Hache

Hache, Sophie, "Le style de l’histoire dans l’ « Oraison funèbre de Condé » de Bossuet", Dix-septième siècle 4/2009 (n° 245), p. 703-716

Extrait de l’article

L’une des fonctions de l’oraison funèbre consiste en un rappel des éléments majeurs de la vie du défunt, qui compta parmi les puissants, qui illustra son nom par des actions dignes d’être remémorées. Bossuet refuse cependant de se faire le chroniqueur de l’histoire de France à travers la biographie de ceux dont il prononce l’éloge et revendique en revanche une réflexion sur l’histoire, qui se construit essentiellement à partir de la notion de Providence :

Je ne suis pas ici un historien qui doive vous développer le secret des cabinets, ni l’ordre des batailles, ni les intérêts des partis : il faut que je m’élève au-dessus de l’homme, pour faire trembler toute créature sous les jugements de Dieu. J’entrerai, avec David, dans les puissances du Seigneur ; et j’ai à vous faire voir les merveilles de sa main et de ses conseils : conseils de juste vengeance sur l’Angleterre, conseils de miséricorde pour le salut de la reine, mais conseils marqués par le doigt de Dieu, dont l’empreinte est si vive et si manifeste dans les événements que j’ai à traiter, qu’on ne peut résister à cette lumière.

Lire la suite (Cairn.info)