Hauptseite / Repräsentation & Festlichkeiten / Beerdingungen und Grabstätten / Moderne Studien / Westminster, nécropole royale, ou la disparition

Westminster, nécropole royale, ou la disparition des trois corps du roi (début du XVIIe - début du XIXe siècle)

François-Joseph Ruggiu

Ruggiu, François-Joseph, « Westminster, nécropole royale, ou la disparition des trois corps du roi (début du XVIIe - début du XIXe siècle) », dans Revue historique 1/2006 (n° 637), p. 81-112.

Résumé de l’article

Jusqu’au début du XIXe siècle, l’abbaye de Westminster, près de Londres, a accueilli la dépouille mortelle de la plupart des rois et de reines d’Angleterre. Jusqu’au début du XVIIe siècle, les funérailles royales, dont l’abbaye est demeurée le cadre, mettaient en scène la fameuse effigie représentant le défunt qui a inspiré les travaux d’Ernst Kantorowicz et un tombeau monumental était généralement érigé en l’honneur du souverain décédé. À partir du règne de Jacques Ier, ces trois corps du roi ont progressivement disparu de l’abbaye de Westminster. L’évolution de la pensée et des pratiques politiques anglaises a joué un rôle dans ce phénomène, mais la commercialisation accrue de l’abbaye, que sa fonction de nécropole royale puis nationale a transformé en l’un des principaux lieux touristiques de la capitale pour le plus grand profit de ses administrateurs, n’a pas été sans un effet parfaitement perçu par les contemporains.

Lire l’article (cairn)