Accueil / Représentation et festivités / Musique et danse / Etudes modernes / Coutumes et us musicaux à la cour : histoire (...)

Coutumes et us musicaux à la cour : histoire d’une tradition

Philippe Vendrix

Philippe Vendrix. Coutumes et us musicaux à la cour : histoire d’une tradition. Le prince & la musique. Les passions musicales de Louis XIV, Mardaga, 2009, 2009. ⟨halshs-03171206⟩

Extrait de l’article

« vivrai-je du vent, si l’argent du roi ne vient plus souvent ? »
De cette phrase qui aurait pu être écrite à n’importe quelle époque de la longue histoire de la monarchie française, seuls deux compositeurs l’ont prise comme prétexte à une élaboration contrapuntique. Adieu mes amours, car tel est le titre de la chanson dont ce vers est extrait, existait sous une forme monodique avant que Josquin Desprez et Jean Mouton ne se l’accaparent pour transformer une jolie mélodie en une subtile composition à quatre voix, le premier de façon traditionnelle, le second sous forme d’un canon « ad semibrevem ... in diatessaron ».

Lire la suite (HAL)