Accueil / Représentation et festivités / Musique et danse / Etudes modernes / Musique et pouvoir à l’aube de la Renaissance : (...)

Musique et pouvoir à l’aube de la Renaissance : le metier du musicien à la cour des grand Ducs Valois de Bourgogne

Ginette Cartier

Cartier, Ginette, « Musique et pouvoir à l’aube de la Renaissance : le metier du musicien à la cour des grand Ducs Valois de Bourgogne », Renaissance and Reformation / Renaissance et Réforme, Vol. 20 No. 3 (1984) : New Series Vol. 8, No 3.

Extrait de l’article

"Lieu essentiel de la création culturelle...., mémoire socialisée de l’imaginaire passée...., commun aux villages et aux cours...," le musicien, dans l’exercice de son métier, doit composer avec les données de sa société et de son époque. A l’aube de l’ère moderne, la civilisation occidentale, entrainée par la pression de courants nouveaux, subit une série de mutations au sein de ses structures socio-économiques et de sa vie politique, religieuse et culturelle. Ces mutations engendrent des conditionnements historiques et artistiques qui influent sur le métier du musicien, compositeur ou instrumentiste, dans ses conditions de travail et de vie matérielle, dans sa fonctionnalité et ses relations avec des employeurs issus des groupes sociaux dominants (...).

Lire la suite (Renaissance and Reformation / Renaissance et Réforme)