Hauptseite / Repräsentation & Festlichkeiten / Theater / Moderne Studien / Mme de Pompadour sur scène : le théâtre du (...)

Mme de Pompadour sur scène : le théâtre du château de Bellevue, à Meudon

Franck Devedjian

Devedjian, Franck. Mme de Pompadour sur scène : le théâtre du château de Bellevue, à Meudon, Versalia. Revue de la Société des Amis de Versailles, n° 19, 2016, p. 145-158.

Extrait de l’article

Les talents de Mme de Pompadour pour la pratique de tous les arts ne sont plus à démontrer. Les études récentes rappellent et confirment la culture et l’insatiable curiosité de la marquise. La favorite de Louis XV a touché à tous les registres, à toutes les techniques, à tel point qu’on douterait aisément qu’une personne ait pu posséder tant de dons, si certaines de ses réalisations ne nous étaient pas parvenues, telles ses estampes ou ses pièces de glyptique. D’ailleurs, tous ses portraits ne rappellent-ils pas sa prétention à diriger la vie artistique et intellectuelle de la Cour ?

Mais de tous ses talents, celui dont Mme de Pompadour devait certainement être la plus fière, celui que tous ses contemporains vantaient, même ses détracteurs les plus acharnés et elle en avait tant, c’étaient ses talents d’actrice et de chanteuse, son art de la scène. Elle était même considérée comme l’une des meilleures comédiennes de son temps, et sa passion pour le théâtre, qu’elle exerça depuis sa prime jeunesse, était sans bornes. D’où l’attachement qu’elle eut à établir elle-même les statuts destinés aux membres de son théâtre des Petits Cabinets. D’où les différentes salles de théâtre qu’elle fit aménager, à Versailles, dans la Petite Galerie, puis au sein de l’escalier des Ambassadeurs, en son château de Crécy, et enfin à Bellevue, son ermitage, son lieu de retraite situé non loin de la Cour, entre Paris et Versailles. Le château de Bellevue, inauguré en 1750, était une copie de celui de Crécy, que Mme de Pompadour possédait depuis plusieurs années.

Lire la suite (persee.fr)