Accueil / À propos / Organisation

Organisation

Cour de France.fr est dirigé par un groupe de chercheurs de disciplines et d’institutions différentes qui a formé en juin 2012 une association (loi de 1901).

Le bureau de l’association

Présidente : Caroline zum Kolk (mail)
Secrétaire générale : Flavie Leroux (mail)
Trésorier : Benoît Carré (mail)
Responsable éditorial Septentrion : Patricia Bouchenot-Déchin (mail)
Responsable veille documentaire : Pauline Ferrier-Viaud (mail)
Responsable recensions : Pascale Mormiche (mail)
Responsable actualités et lettre d’information : Caroline zum Kolk (mail)
Administrateur du site Internet : Caroline zum Kolk (mail)

Projets scientifiques

Projet "L’itinérance curiale, du Moyen Âge à l’époque moderne" : Boris Bove, Caroline zum Kolk
Projet "Les entretiens" : Caroline zum Kolk
Projet "La médecine à la cour de France" : Jacqueline Vons

Médias sociaux

Carine Sandon, Benoît Carré

Conseil scientifique

Le conseil scientifique oriente et valide les réalisations de l’association. Membres actifs :

  • Patricia Bouchenot-Déchin, chercheur associé, Centre de recherche du château de Versailles, histoire, histoire de l’art.
    Domaines de recherche : histoire des cours en Europe ; histoire des jardins en France : représentations, réseaux sociaux, usages, échanges et environnements ; histoire du théâtre et de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Boris Bove, maître de conférences, Université Paris 8, histoire médiévale.
    Domaines de recherche : histoire urbaine, sociale et politique de Paris ; bourgeoisie et noblesse dans la ville à la fin du Moyen Âge.
  • Benoît Carré, ATER, Université de Lille 3, IRHIS (UMR 8529), histoire moderne.
    Domaines de recherche : histoire des finances publiques au XVIIIe siècle, histoire de l’Assemblée nationale constituante (1789-1791).
  • Sylvène Édouard, maître de conférences, Université de Lyon 3 / LARHRA (UMR 5190), histoire moderne.
    Domaines de recherche : histoire de la monarchie et de la cour en Europe, histoire du cérémonial, histoire du corps, histoire intellectuelle et des idées, histoire de l’éducation.
  • Pauline Ferrier, ATER Université Paris Saclay / Centre Roland Mousnier (UMR 8596), histoire moderne.
    Domaines de recherche : histoire des femmes, la société de cour au XVIIe siècle, histoire du mariage et du couple à l’époque moderne, histoire de la famille, histoire de la noblesse à l’époque moderne.
  • Annemarie Jordan, chercheur indépendant, Suisse, histoire de l’Art médiévale et moderne.
    Domaines de recherche : royal patronage in France, Portugal, Spain and the Netherlands (1500-1700) ; the history of collecting at Renaissance Habsburg and Portuguese courts ; art, architecture, court portraiture and tapestries in Portugal and Spain.
  • Flavie Leroux, chargée de recherche, Centre de recherche du château de Versailles, histoire moderne.
    Domaines de recherche : la cour de France au XVIIe siècle, la haute noblesse, les favorites royales, l’histoire du genre.
  • Pascale Mormiche, PRAG, Université de Cergy Pontoise, histoire moderne.
    Domaines de recherche : histoire de l’éducation, histoire des élites, histoire curiale, histoire de la circulation des hommes et des idées dans les cours européennes.
  • Charles-Éloi Vial, conservateur, Bibliothèque nationale de France / Centre de recherche en histoire du XIXe siècle (EA 3550), histoire contemporaine.
    Domaines de recherche : histoire de la cour aux XVIIIe et XIXe siècle ; histoire de la chasse ; histoire des bibliothèques royales et impériales.
  • Kathleen Wilson-Chevalier, professeur émérite, Université américaine de Paris, histoire de l’art de la Renaissance.
    Domaines de recherche : le château de Fontainebleau et ses décors ; les femmes dans l’entourage de François Ier ; le mécénat des femmes au XVIe siècle ; l’estampe au XVIe siècle.
  • Caroline zum Kolk, chargée de mission, Institut d’études avancées de Paris, histoire médiévale et moderne.
    Domaines de recherche : la cour de France (XVe-XVIIe siècle) ; histoire comparée des cours européennes ; la fonction et le rôle politique des femmes à la cour ; Catherine de Médicis ; l’itinérance curiale.

Le Comité de lecture est constitué de membres du conseil scientifique ; il peut être élargi en fonction des thématiques des études proposées pour publication.