Accueil / Vie quotidienne / Étiquette et hiérarchie / Etudes modernes / L’étiquette dans les palais du Premier Empire : (...)

L’étiquette dans les palais du Premier Empire : enjeux mobiliers et représentation(s)

Mathieu Caron

Mathieu Caron, « L’étiquette dans les palais du Premier Empire : enjeux mobiliers et représentation(s) », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, Articles et études, 2017.

Extrait de l’article

La présente contribution entend préciser les relations entre l’élaboration de l’Étiquette du palais impérial, en 1805, et l’ameublement des résidences impériales. En somme : comment les usages liés à cet ameublement se conforment-ils à la nouvelle règle définie par l’étiquette ? Cette dernière est élaborée à partir de la tradition d’Ancien Régime et s’accompagne d’une restauration du Mobilier de la Couronne, destiné à fournir les ameublements officiels. Toute une hiérarchie de résidences, d’appartements, de fonctions, de meubles et de matériaux est alors instituée pour traduire physiquement les principes de représentation, d’apparat et de convenance qui régissent l’étiquette dans les palais impériaux. Sous la responsabilité du grand maréchal du Palais, de l’intendant général de la Maison de l’Empereur et de l’administrateur du Garde-Meuble, c’est l’histoire d’un remeublement exigé par l’élaboration d’un nouveau texte normatif que nous proposons ici.

Lire la suite (openedition.org)