Hauptseite / Hofalltag / Medizin, Wissenschaft und Forschung / Moderne Studien / L’école de médecine de Montpellier

L’école de médecine de Montpellier

Thierry Lavabre-Bertrand

Thierry Lavabre-Bertrand, L’école de médecine de Montpellier, dans Bulletin de l’Académie des Sciences et lettres de Montpellier, année 2007, n° 37.

Extrait de l’article

Plusieurs villes européennes ont su vivre et grandir en telle symbiose avec les Ecoles qu’elles ont enfantées qu’elles en ont acquis une renommée universelle. Oxford, Cambridge, Padoue, Salamanque, Coïmbre et bien d’autres ont contribué, chacune à leur place et souvent dans un domaine précis à enrichir le patrimoine spirituel et scientifique de notre continent. Aujourd’hui encore, la ville de Montpellier est souvent associée dans l’esprit du public à sa tradition médicale, ressentie plus comme un donnée connue, évidente que précisément appréhendée et comprise. Mon propos se veut donc à la fois modeste et pourtant quelque peu téméraire : essayer de retracer en quelques mots les grandes étapes historiques de cette Ecole, et tenter d’en saisir l’esprit, au-delà du concept un peu flou d’humanisme et de globalité dont on l’honore en général. (...)

Les montpelliérains avaient su au Moyen Age s’introduire à la Cour pontificale : ils parviennent tout autant à s’insinuer auprès du Roi, au grand dam de leurs collègues parisiens. Montpellier devient aux XVIIe et XVIIIe siècles le vivier des premiers médecins comme des premiers chirurgiens royaux.

Lire la suite (Bulletin de l’Académie des Sciences et lettres de Montpellier, document pdf)