Home / Court life / Medecine, sciences and knowledge / Modern studies / Santé et médecine à la cour de France (XVIe-XVIIIe

Santé et médecine à la cour de France (XVIe-XVIIIe s.)

Stanis Perez, Jacqueline Vons (éd.)

Perez, Stanis, Vons, Jacqueline (éd.), Santé et médecine à la cour de France, actes de colloque, Paris, BIUS, 2018, https://www.biusante.parisdescartes.fr/ressources/pdf/histmed-sante-cour-france.pdf

Actes du colloque Santé et médecine à la cour de France (19-20 octobre 2017) organisé pour Cour de France.fr par Stanis Perez (MSH Paris Nord) et Jacqueline Vons (Université de Tours / SFHM).

Avant-propos : Jacqueline Vons et Stanis Perez
Introduction : Jacqueline Vons et Stanis Perez
La cour, caution et vecteur d’un savoir médical vulgarisé : Évelyne Berriot-Salvadore, Université Paul-Valéry, Montpellier
La cour, un pôle d’attraction et un lieu de concurrence pour les docteurs régents de la faculté de médecine de Paris au XVIIIe siècle : Isabelle Coquillard, Université Paris X-Nanterre
Les Ordonnances de Nicolas Abraham de La Framboisière : Magdalena Koźluk, Université de Łódź
Pierre Dionis, chirurgien aulique et Maître chirurgien juré (1643-1718) : Jacqueline Vons, Université de Tours
Des corps souffrants et sous surveillance : problèmes et soins de santé à la cour de France dans la première moitié du XVIIe siècle : Bénédicte Lecarpentier-Bertrand, CRHEC-UPEC
La maladie de Louis XV (été 1721) : Jacques Rouëssé, Membre de l’Académie nationale de médecine
Antimoine, médecine et alchimie à la cour autour de la guérison de Louis XIV en 1658 : Stanis Perez, MSH Paris Nord, Pléiade (EA 7338)
Chirac, la Cour et la peste de Provence (juillet 1720 – avril 1721) : Joël Coste, EPHE (SHP), PSL
La cour de France et le thermalisme spadois (de la fin du XVIe siècle à l’aube de la Révolution française) : Geneviève Xhayet, Université de Liège
Les Mercures de la politique. Les médecins de cour au chevet de la politique en France à la fin du XVIe siècle : Xavier Le Person, Sorbonne Université
Diafoirus père et fils, ou la revanche des médecins auliques ? Loïc Capron, Université Paris-Descartes, Assistance publique-hôpitaux de Paris
Conclusion : Jacqueline Vons et Stanis Perez

Consulter l’ouvrage (BIUS)