Accueil / Vie quotidienne / Sociabilité et psychologie / Etudes modernes / "Cette céleste maladie" - Amitié, sympathie des (...)

"Cette céleste maladie" - Amitié, sympathie des corps et vengeance sociale

Judith Sribnai

Sribnai, Judith, "’Cette céleste maladie’ - Amitié, sympathie des corps et vengeance sociale", dans Bertrand Haan, Christian Kühner (éd.), Freundschaft | Amitié. Eine politisch-soziale Beziehung in Deutschland und Frankreich 12.–19. Jahrhundert. Un lien politique et social en Allemagne et en France XIIe–XIXe siècle, discussions 8, 2013.

Résumé de l’article

Dans les États et Empires de la Lune et du Soleil de Cyrano de Bergerac, l’amitié joue un rôle essentiel face à un pouvoir politique souvent représenté comme injuste et oppressant. Les amis sont, en premier lieu, des alliés et des protecteurs auxquels le personnage peut faire appel pour se défendre contre un système hiérarchique et clientéliste dans lequel il ne trouve pas sa place. Par ailleurs, la relation entre amis, libérée des contraintes sociales publiques, s’épanouit également à l’écart de la cité. Dans ce cas, l’amitié ne s’oppose plus seulement à un fonctionnement politique : elle permet d’imaginer une relation alternative entre les hommes, la possibilité d’un nouveau corps commun fondé notamment sur un partage des plaisirs. Cependant, lorsque l’amitié devient inimitié, les règlements de comptes ont lieu non seulement sur la scène publique, mais selon les règles de la politique la plus brutale.

Lire la suite (Perspectivia.net)