Accueil / Histoire et fonction / Éducation et formation / Etudes modernes / Un interlocuteur privilégié des princes

Un interlocuteur privilégié des princes

Jean Dufournet

Jean Dufournet, "Un interlocuteur privilégié des princes", dans Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, année 1996, numéro 2, pp. 109-117.

Extrait de l’article

Dès leur publication, les Mémoires de Commynes n’ont cessé d’avoir des lecteurs attentifs, et souvent admiratifs, qui les ont commentés, jugés et utilisés. Aussi n’est-il pas surprenant que Commynes soit devenu un personnage littéraire et que Fénelon ait fait de lui un interlocuteur de Louis XI dans ses Dialogues des morts, d’autant plus que toute une part de son œuvre ressortit, d’un côté, à la pédagogie et, plus précisément, à la formation du duc de Bourgogne pour le préparer à exercer la fonction royale, de l’autre, à la réflexion politique.

À côté d’ouvrages plus austères comme le Traité de l’éducation des filles (1687), le préceptorat du jeune duc a donné lieu à toute une création littéraire, puisque Fénelon a suivi les âges de l’enfant en écrivant successivement des Fables, qui sont souvent des contes de fées, des Dialogues des morts sur le modèle de ceux de Lucien, enfin le Télémaque (1699) qui achève le programme éducatif du duc devenu adolescent

Lire la suite (revues.org)