Home / Art and culture / Architecture and urbanism / Modern studies > Léonard de Vinci et Chambord : une histoire (...)

Léonard de Vinci et Chambord : une histoire pas si simple...

Thibaud Fourrier, François Parot

Thibaud Fourrier, François Parot, "Léonard de Vinci et Chambord : une histoire pas si simple...", Paris, 2023, Cour de France.fr. Article inédit publié sur Cour de France.fr, avril 2023, https://cour-de-france.fr/article6591.html.

Extrait de l’article

Le cinq-centième anniversaire du début de la construction de Chambord et de la mort de Léonard de Vinci, en 2019, a donné lieu à de nombreuses publications concernant les liens entre l’un et l’autre, apportant parfois des avancées réelles. Nous souhaitons ici revenir sur certaines sources documentaires qui nécessitent une nouvelle analyse critique, à la lumière de ces travaux universitaires récents. Cela nous amènera à réviser plusieurs hypothèses, parfois même en écarter, tout en soumettant de nouvelles pistes de réflexion. Celles-ci s’inscrivent dans le cadre de nos propres recherches sur l’herméneutique du château de Chambord, débutées en 2007.

La question de la genèse de Chambord amène nécessairement celle de l’influence de Léonard de Vinci, dont il est admis aujourd’hui qu’il en fut l’un des concepteurs :

Chambord fut projeté en 1518 par trois personnes : Dominique de Cortone (…), Léonard de Vinci (…), et enfin le jeune roi lui-même… [1]

Léonard, Dominique et Sourdeau n’ont pu contribuer à un projet d’une telle ambition que grâce à un metteur en scène [le roi] [2].

Chambord serait donc le résultat d’un projet commun entre François Ier - dont les compétences personnelles et l’attrait soutenu pour l’architecture sont maintenant bien connues - Léonard de Vinci, présent en val de Loire d’octobre 1516 à mai 1519, Dominique de Cortone, menuisier du roi depuis Charles VIII et valet de chambre de la reine, et Jacques Sourdeau, maître des oeuvres du comté de Blois pour la reine-comtesse, et alors conducteur de la maçonnerie du château de Blois.

Lire la suite :


Notes

[1Jean Guillaume, « Chambord et l’imaginaire architectural français », Chambord, 1519-2019 : l’utopie à l’oeuvre, Domaine National de Chambord, Faton, 2019 , p. 119.

[2Flaminia Bardati, « Chambord et l’Italie, Léonard de Vinci, Dominique de Cortone et les ambitions de François Ier », dans Chambord, 1519-2019, op. cit., 2019, p. 157. Jean-Sylvain Caillou et Dominic Hofbauer, quant à eux, posent clairement la question : Chambord, l’oeuvre ultime de Léonard de Vinci ?, Dijon, Faton, 2016.