Accueil / Histoire et fonction / Relations nationales et internationales / Etudes modernes / L’attitude des rois de prusse a l’égard des (...)

L’attitude des rois de prusse a l’égard des émigrés français durant la Révolution

Thomas Höpel

Thomas Höpel, « L’attitude des rois de prusse a l’égard des émigrés français durant la Révolution », Annales historiques de la Révolution française, 323, 2001, 21-34.

Extrait de l’article

Entre 1789 et 1806, plus de 5500 émigrés furent enregistrés dans les États prussiens. Le but de l’article est de savoir si la solidarité de classe affichée par le roi et son proche entourage à l’égard des émigrés a influencé durablement la politique intérieure prussienne. Les rois prussiens montrèrent plus de solidarité de classe vis-à-vis des émigrés que les hauts fonctionnaires. Néanmoins, la raison d’État était aussi pour eux prédominante et les empêcha de recevoir beaucoup d’émigrés en Prusse. L’importance de la raison d’État se montra clairement dans le cas de l’insertion des émigrés dans l’armée prussienne qui était un instrument fondamental pour l’intégration de la monarchie prussienne. Les rois ne permirent l’insertion des émigrés à ce corps d’élite que s’ils étaient soit utiles par leurs hautes compétences de la technique militaire, soit assez jeunes pour pouvoir adopter des sentiments d’un patriotisme prussien.

Lire la suite (openedition.org)